Cultiver le « savoir être » chez le parent

Depuis quelques jours je travaille beaucoup sur le message que je souhaiterais transmettre ( ça doit être la énième fois que je peaufine mon message mais ce n’est pas grave 😉 ). Il y a un  mot qui ne cesse de marteler mon esprit c’est le « savoir être ».

Depuis quelques temps , je lis avec intérêt les articles d’ une entrepreneuse du nom de  Lyvia Cairo . Elle parle très souvent d’état d’esprit. C’est à dire comment être au clair avec soi, se libérer ce qui n’est pas fluide pour nous, mais aussi prendre conscience de nos blocages. Il s’agit d’un réel travail d’introspection. J’ai compris depuis quelques temps que ce que je souhaitais transmette aux parents ou a tout personne travaillant de près ou de loin avec des enfants, c’est de CULTIVER SON SAVOIR ETRE.

En effet, quand on parle d’éducation, on nous présente  un tas d’outils pour cultiver un savoir faire pour être un « bon parent ». Je pourrai pousser le bouchon un peu plus loin en parlant de « parent parfait ». En tant que parent, parfois perdu, dépassé, je  comprends parfaitement que l’on puisse être à la recherche d’outils afin d’améliorer notre relation avec notre enfant.

Mais combien d’entre nous, après avoir utilisé ces fameuses techniques crient  presqu’à l’ arnaque. A notre plus grand désespoir  nous finissons par penser que ces outils  NE MARCHENT PAS .  On se sent frustré, en  colère et surtout on culpabilise. La culpabilité de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à être un super parent nous envahit !!!!!

Croire que les outils vont résoudre tous nos problèmes, c’est malheureusement traiter  le problème uniquement  à la surface. L’important, c’ est de comprendre cela : pour que ces outils soient efficaces, il est vital de faire un travail intérieur en tant que parent. C’est accepter de se regarder en face, et voir,  nos comportements, émotions, nos besoins non satisfaits qui  viennent impacter sur notre relation. C’est travailler sur notre SAVOIR ETRE ;

C’est clairement cet aspect qui est occulté de toutes les méthodes d’éducation que l’on nous présente, même lorsqu’il s’agit d’éducation bienveillante ! On omet de nous rappeler que  dans la relation parentale il y a notre enfant mais  il y a NOUS AUSSI. C’est-à-dire que le parent doit assumer sa pleine responsabilité dans cette relation avec son enfant. Je n’essaie pas de vous pointez du doigt en vous disant que tout est de votre faute. Mais, je souhaite vous faire prendre conscience que  la relation que vous vivez votre avec enfant, vous la co-crée avec lui chaque jour. Il ne s’agit pas de vous faire culpabiliser mais de vous responsabiliser.

Les outils d’éducation sont comme des graines. Avez-vous déjà essayé de faire pousser des graines sur un sol aride. Ce sol en l’occurrence c’est vous. Il faut que vous soyez prêts à accueillir ces outils, pour que vous puissiez en tirer le maximum de bénéfices. C’est pour cela comme un sol a besoin que l’on le laboure pour accueillir les futures semences, vous avez besoin de faire un travail sur vous .

Je sais que ce n’est pas facile à entendre mais c’est la VERITE !!!C’est un leurre de croire que dans l’éducation il suffit d’appliquer un bon nombre d’outils pour vivre une relation épanouie avec notre enfant. J’en ai fait le constat quand j’ai voulu mettre en place des outils d’éducation bienveillante, et qu’un soir je me suis mise à hurler sur mes enfants, ne me reconnaissant plus du tout !!!!!!

Ce que je souhaite vous faire passer comme message c’est qu’à l’heure actuelle , l’accent est davantage mis sur le savoir : les connaissances sur l’enfant,  et le savoir faire : les outils et techniques à appliquer auprès des enfants On laisse complètement de côté le savoir être. Un savoir être que les parents ont besoin de cultiver, s’ils veulent ensuite s’approprier  « le savoir » et « le savoir faire ».

Je suis persuadée que la parentalité est une véritable expérience intérieure ; qui nous pousse à révéler notre vraie essence, celle dont notre enfant a vraiment besoin de voir. Quand on est pleinement nous devant notre enfant, les schémas, les croyances sur le parent et sur l’enfant parfaits se volatilisent. Laissant place à l’authenticité.

Allons chercher au plus profond de nous et commençons à être bien avec nous même,  cela rejaillira sur nos liens avec nos enfants.

Prenez soin de vous.